Vous êtes ici

Kévin Gilman : « Arras a su se réveiller »

Publié le

23/12/2021 - 10:14

En 1995, Kévin Gilman avait 16 ans. À l’époque, il voulait fédérer la jeunesse arrageoise en proposant des projets en faveur des jeunes. Il a alors l’idée de créer un Conseil Municipal des Jeunes. Lors des Assises de la Jeunesse qui se sont tenues en octobre dernier, il a fêté le 25e anniversaire de l’installation du premier Conseil Municipal des Jeunes à Arras. Bien qu’il ait quitté Arras pendant plusieurs années pour des raisons professionnelles, il y est revenu l’an passé. Amoureux de sa ville, il livre un regard bienveillant sur celle-ci.

A.A. : Quel est votre meilleir souvenir à Arras ?

K.G. : « Plus que le monument en tant que tel, (et bien qu’il lui soit intimement attaché), mon meilleur souvenir reste l’embrasement du beffroi qui avait lieu à la fin des vacances d’été chaque année.  Cela marquait la fin de l’été et le retour en classe. Le feu d’artifice permettait littéralement d’embraser le beffroi ce qui le sublimait. Mon attachement au monument préféré des Français vient de ces moments passés sur la place des Héros à découvrir un spectacle qui nous en mettait plein la vue. Cela reste gravé dans ma mémoire. Mais je comprends qu’il faille préserver le patrimoine et que cela ne se fasse plus. »

 

A.A. : Quel est votre lieu préféré à Arras ?

K.G. : « Je suis passionné d’architecture et plus précisément l’architecture des hôtels particuliers du XVIIIe siècle. Arras possède de nombreux hôtels particuliers : l’Hôtel de Beauffort, devenu aujourd’hui le Collège Jehan-Bodel, l’Hôtel de Lannoy ou encore l’Hôtel de Guînes pour lequel j’ai une histoire particulière. En 1995, lorsque cet hôtel particulier a été mis en vente, j’ai contacté le notaire en charge de la transaction afin de pouvoir le visiter. J’ai eu la chance que ma demande soit acceptée et j’ai eu le bonheur de visiter l’édifice qui a une histoire incroyable. Aujourd’hui, je suis heureux de voir qu’il est devenu un lieu de culture car Arras a su se réveiller. »

 

A.A. : Quels sont les personnalitésque vous appréciez ?

K.G. : « Alain et Nadine Morel resteront pour moi attachés à Arras. Ils représentent l’art de vivre et le bien-vivre à l’arrageoise des années 1980 et 1990. Patrons du Carnot puis du Café de la Paix, désormais devenu le Yummi’s situé place Foch, ils représentent ces commerçants et restaurateurs pour qui recevoir et accueillir était un plaisir et un partage. Au même titre que les Delestrez, Leclerc ou Bourbon. J’ai passé pas mal de temps, déjà très jeune, à discuter et partager avec les époux Morel. Chez eux, je n’ai que de bons souvenirs. Ils étaient la grandeur d’âme de notre ville. » 

Ajouter un commentaire

contact

Contactez-nous

Une question, remarque, ou suggestion ?
Ecrivez-nous !

Envoyez-nous un message

Mairie d'Arras

Place Guy Mollet
BP 70913 - 62022 ARRAS Cedex

Du lundi au vendredi :
8h-12h15 et 13h45-17h (18h le mercredi)
Le Service Etat Civil est fermé le jeudi matin
 

Allo Mairie
Votre Mairie joignable
7J/7 - 24H/24

Renseignements, démarches administratives, propreté, voirie, éclairage public, incivilités, dégraffitage